Quelles sont les vertus du pollen frais ?



Le pollen frais vous connaissez ?


Qu’est ce que le pollen frais ?

Le pollen frais, appelé aussi pollen cru, est considéré comme un superaliment au pouvoir nutritif élevé.

La recherche a démontré la capacité des superaliments à combattre certaines maladies, voire même de freiner le vieillissement. Ils sont si riches en antioxydants que consommés régulièrement, ils nous aident à rester jeunes.

Le pollen frais est la poudre que l’on retrouve dans les organes reproducteurs mâles des fleurs, les étamines. Lorsque les abeilles viennent butiner le nectar de la fleur, elles récoltent le pollen en formant des petites pelotes qu’elles transportent sur leurs pattes postérieures. Il est particulièrement intéressant pour elles, car riche en protéines et indispensable à la croissance des larves de la ruche.

Il deviendra ainsi l’aliment de base des ouvrières, et constituera une sorte de bouillie mélangée avec de l’eau et du miel. Une partie sera stockée dans les alvéoles pour l’hiver.

Les abeilles peuvent ramasser jusqu’à 30 à 40 kg de pollen par an et par ruche !

Afin de respecter la survie des abeilles, un système a été mis au point par les apiculteurs à l’entrée des ruches pour ne récolter qu’une petite partie du pollen, soit environ 10 %. Il s’agit d’une trappe à pollen. Lorsque les abeilles pénètrent dans la ruche, quelques pelotes seulement tombent dans un tiroir situé sous la trappe. Ce tiroir est vidé en moyenne tous les deux jours.

Il existe deux types de pollen :

– Les anémophiles, transportés par le vent.

– Les entomophiles, portés par les insectes.

Les pollens anémophiles sont responsables des allergies que les personnes peuvent avoir face au pollen. Mais celui récolté par les abeilles ne pose généralement pas de problème.


Pollen frais vs pollen sec

Le pollen sec se trouve dans des bocaux en verre dans les magasins d’alimentation biologique. Comme il a été chauffé à 40°C, la plus grande partie de ses propriétés ont été détruites à la cuisson. Les ferments lactiques, indispensables à la bonne santé de notre microbiote intestinal, enzymes et antioxydants disparaissent.

En revanche, le pollen frais est directement congelé après la récolte et ne subit donc aucun traitement. Il se trouve au rayon surgelé des magasins d’alimentation biologique.



Le pollen frais est une bombe de nutriments !

• Il est riche en vitamines du groupe B, en provitamine A, en vitamines C, D et E. Au total, c’est plus de 18 vitamines et 25 minéraux.

• Il contient des ferments lactiques, des enzymes, coenzymes et des levures : les lactobacilles et les bifidobactéries provenant de l’estomac des abeilles. Il a donc un effet probiotique très utile pour les intestins irrités.

• Il contient des protéines végétales très biodisponibles. En tout, 22 acides aminés y sont présents dont les 8 acides aminés essentiels à notre corps et qu’il ne peut produire par lui-même. Selon le type de pollen consommé, la teneur en protéines oscille entre 26 et 35%.


Quelle est la sphère d’action du pollen frais ?

– Vertus reminéralisantes.

– Effet probiotique. Il régénère le microbiote intestinal et améliore la digestion. Les lactobacilles et bifidobactéries inhibent la prolifération des agents pathogènes dans l’intestin. Ainsi, le pollen cru empêche l’inflammation du côlon.

– Augmente la vitalité, lutte contre l’asthénie et booste les performances physiques.

– Lutte contre les allergies.

– Soutient l’anémie.

– Soutient le foie et améliore ses fonctions.

– Renforce le système immunitaire.

– Il aide à mieux gérer le stress grâce aux vitamines du groupe B qui nourrissent le système nerveux.

– Il améliore la santé des cheveux, des ongles et de la peau toujours grâce aux vitamines du groupe B.


Quels sont Les différents types de pollen ?

Il existe différentes variétés de pollen selon l’espèce de la fleur butinée par l’abeille.

Il est donc intéressant de consommer le pollen selon ses propriétés et l’effet recherché.

Les principaux pollens :

Pollen de ciste pour la flore intestinale

Les ferments lactiques, les enzymes et la provitamine A présents en grande quantité vont venir nettoyer et renforcer la muqueuse de nos intestins. Ils ont un effet régénérant et probiotique très utiles pour les personnes ayant les intestins enflammés.

Grand anti-inflammatoire intestinal, il peut être pris pour la maladie de Crohn et les maladies inflammatoires du tube digestif.

Il participe à la détoxification de l’organisme. La flore étant renforcée, il permet aussi de stimuler les défenses immunitaires. Revitalisant général, il lutte contre la fatigue et les déséquilibres provoqués par les agents extérieurs tels que la pollution, les carences alimentaires et le stress. Vous l’aurez compris, ce pollen est efficace pour se maintenir en forme et des cures sont particulièrement recommandées au changement de saisons, printemps et hiver. Mais il peut être consommé tout au long de l’année, vu que c’est un aliment tout à fait naturel. C’est aussi le préféré des enfants car il a un goût plus sucré.


Pollen de cerisier pour la beauté des phanères

Compte tenu de sa richesse en vitamines B2, B3 et en zinc, il est recommandé pour la beauté et la santé de la peau, les ongles et les cheveux.

Le zinc intervient dans le renouvellement cellulaire de l’épiderme, il améliore la cicatrisation et est un antibactérien et un anti-inflammatoire reconnu. On recommande souvent des cures de zinc pour les problèmes d’acné.

La vitamine B2 agit aussi sur les cellules de la peau, tandis que la vitamine B3 a une action protectrice.

Enfin, le pollen de cerisier contient une belle quantité de vitamine C : celle-ci, en plus de lutter contre les effets des radicaux libres sur la peau, favorise la production de collagène. Cette protéine est essentielle à la fermeté de la peau mais aussi à son élasticité en collaboration avec l’élastine. Cette synergie pour la santé de la peau ne s’observe que dans le pollen de cerisier.

Tout comme le pollen de Saule, le pollen de Cerisier est un allié pendant la grossesse. Il contient en effet une très grande quantité de vitamine B9 ou acide folique. Elle est particulièrement importante durant la grossesse pour deux raisons principales : le bon développement du tube neural de l’embryon et la croissance des tissus maternels essentiels pour une grossesse sereine, comme le placenta ou les tissus mammaires.


Pollen de bruyère pour la sphère rénale

Très riche en potassium et en flavonoïdes, c’est un précieux allié pour nos reins.

Sa teneur exceptionnelle en rutine contribue à une bonne microcirculation. Il est de ce fait particulièrement indiqué pour favoriser une bonne circulation cérébrale et retrouver une capacité de mémorisation pour les personnes qui rencontrent avec l’âge des difficultés dans ce domaine. C’est donc l’allié des étudiants mais aussi des seniors. La rutine est également un excellent rééquilibrant de la thyroïde.

Ce pollen est aussi un partenaire très apprécié contre les dérèglements de l’équilibre acido-basique de par sa richesse en minéraux alcalins (calcium, magnésium, potassium).

Enfin, sa teneur en fibre insoluble facilite le transit et limite la constipation.


Pollen de châtaignier pour la circulation sanguine

Le meilleur pollen pour booster sa circulation sanguine et le champion des aliments antioxydants.

Il convient particulièrement bien aux femmes après 40 ans entrant dans la période de ménopause car il permet la régulation hormonale grâce à sa teneur en phyto-estrogènes, freine la perte en calcium et peut même diminuer chez certaines femmes les bouffées de chaleur.

C’est aussi un grand protecteur du système nerveux car il contient du tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine qui intervient dans la régulation de l’anxiété et de la vitamine B6 permettant aux personnes stressées et déprimées de reprendre le dessus.

Enfin, ses antioxydants auront une action préventive sur la formation de plaques d’athéromes et l’activation de la macro-circulation.

15 g soit 1 cuillère à soupe équivaut à 5 litres de vin rouge ou 3 litres de thé vert pour leur apport en polyphénols !


Pollen de saule excellent pour la vision

Il contient de très grandes quantités de xanthophylles, une molécule de couleur jaune qui appartient à la famille des caroténoïdes. On y trouve deux antioxydants : la lutéine et la zéaxanthine, qui permettent de nourrir la cornée de l’œil. Il est donc très intéressant en prévention de la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) et de la cataracte. Il faut le prendre au moins deux mois pour constater un début d’action sur l’œil et l’on n’en trouve pas toute l’année.

De par sa grande richesse en Zinc, il accompagne efficacement tous les problèmes de prostate, tout comme le pollen de ciste, ainsi que tous les renouvellements cellulaires lors de convalescences. On conseille alors au moins 2 ou 3 mois avec 2 cuillères à soupe pour de vrais résultats.

Enfin, c’est aussi le compagnon des mamans ou futures mamans :

-Il favorise l’ovulation et la nidification de l’ovule chez les femmes ayant des problèmes de fertilité. Il diminue le risque de malformations du tube neuronal.

-Il favorise la lactation grâce aux vitamines B6, B3, B2, B1, E et C, mais surtout grâce à une exceptionnelle richesse en folate (vitamine B9), aux polyphénols et phytostérols et à bien d’autres substances.


Quid du pollen et des allergies saisonnières ?
Pour rassurer les nombreuses personnes qui sont allergiques aux pollens, il est important de différencier le pollen récolté par les abeilles (pollen entomophile) qui ne provoque pas de réactions allergiques de type rhume des foins, rhinite, larmoiements…, de celui transporté par le vent (pollen anémophile) qui lui est irritant pour les voies respiratoires et cutanées.

La consommation de petites quantités de pollen peut même servir à immuniser contre les allergies saisonnières comme le rhume.

Toutefois, on peut tester le pollen par précaution. Ne pas en consommer en cas d’inflammation de la muqueuse buccale après la prise de quelques grains.


Comment le consommer ?

Le pollen s’assimile davantage en le prenant à jeun, 30 minutes avant un repas. Vous pouvez le prendre le matin, avant votre petit-déjeuner ou avant le repas du midi si vous ne prenez pas de petit-déjeuner ou que vous êtes adepte du jeûne intermittent par exemple.

Une grande synergie existe entre le pollen et les fruits, où le pollen développera toutes ses vertus. Si vous faites une salade de fruits le matin et que vous mangez en même temps le pollen, vous constaterez des effets plus rapides et plus forts.

Ne jamais le consommer seul. Il est essentiel de bien le mastiquer et l’insaliver sous peine de ne pas l’absorber et donc de ne pas profiter de ses vertus.

Il est conseillé d’en prendre une cuillère à soupe par jour durant 3 semaines pour commencer à en ressentir les bienfaits. Mais il peut être consommé toute l’année.

Le pollen ne présente pas d’effets secondaires ni d’effet d’accoutumance, il peut donc sans danger être pris durant plusieurs mois d’affilée. L’idéal étant de faire une cure de 6 semaines en période d’intersaison, c’est-à-dire au printemps et à l’automne lorsque l’organisme est soumis aux principaux changements : passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver et inversement, apparition des pathologies hivernales ou des allergies printanières par exemple.


Quelles sont les doses recommandées ?

Les doses moyennes journalières de pollen frais sont les suivantes :

Chez l’adulte :

– 15 à 20 g en cure d’entretien, soit une cuillère à soupe bombée.

– 30 à 40 g en dose d’attaque, soit deux cuillères à soupe bombées.

Chez l’enfant :

– 4 à 8 g de 3 à 6 ans, soit une cuillère à café bombée.

– 8 à 12 g de 6 à 12 ans, soit une cuillère à dessert bombée.

– 12 à 15 g de 12 à 16 ans, soit une cuillère à soupe rase.


Quelles sont les marques de qualité ?

Aristée & l’Abeille Heureuse font d’excellents pollens !